Activités I-R-M-As & Retraites Spéciales

♦ Spéciales Sramanera-Sramanerika Retraite Amitabha Terre Pure Linh-Son


Il existe deux grandes catégories d’adeptes du précieux Dharma : des ordonnés (bhikshu, bhikshuni, śrāmaṇera ou śrāmaṇerikā, śikṣamāṇā) et des laïcs-laïques (upāsaka ou upāsikā). Bien que l'on puisse obtenir la libération à travers les deux approches, toujours, il existe des voies qui sont difficiles et des voies qui sont plus faciles. Les actions engagées dans la vie d'un ménage impliquent toutes sortes d'efforts et de responsabilités.

Si l'on veut focaliser l'esprit spécialement sur les dharmas de la Voie, alors les affaires de la famille se détériorent. Si l'on veut focaliser l'esprit spécialement sur la pratique des affaires de la famille, alors les affaires liées à la Voie se détériorent.

Ni saisir, ni abandonner toute chose – c'est de cette manière que l'on devrait cultiver le Dharma. Ceci est réputé pour sa difficulté. Toutefois, si l'on quitte la vie de famille, se sépare des circonstances de la laïcité, coupe court à toute complexité et tout chaos, et maintient un esprit concentré, alors cultiver la Voie devient facile. De plus, l'égarement et la turbulence de la vie de famille impliquent de nombreux efforts et beaucoup de responsabilité. Cela est la racine des entraves et le lieu des multiples maux. C'est une situation extrêmement difficile. Quand on quitte la vie de famille, cela est analogue à une personne capable de sortir dans le désert inhabité et vide pour unifier son esprit. Elle est alors en mesure, dans ces circonstances, de se libérer de l'immersion dans l'idéation et la discussion. Une fois que les pensées intimes ont été débarrassées, les choses extérieures s'en vont aussi.


Mais, appartenir à la vie monastique n’est pas une chose aisée. Il est très difficile, surtout de nos jours, de pouvoir quitter la vie de famille et endosser une vie monastique.

Ceci est illustré dans les questions du brahmacārin Jambukhādaka à Śāriputra, parmi lesquelles, il demanda, "Quel est le plus difficile dans le Dharma du Bouddha ?"

Śāriputra répondit : "Quitter la vie de famille est difficile."

Il demanda également, "Quelles sont les difficultés liées au fait de quitter la vie de famille ?"

Il répondit : "Ayant quitté la vie de famille, c'est de trouver le bonheur dans le Dharma qui est difficile."

"Si l'on réussit à trouver le bonheur dans le Dharma, alors qu'est-ce qui au-delà est difficile ?"

"Cultiver tous les bons dharmas est difficile."


Toutefois, les avantages sont nombreux comme l’illustre cette anecdote du temps du Bouddha Sakyamuni :


À cette époque où le Bouddha habitait dans le Bosquet de Jeta, un brahmane ivre était venu devant le Bouddha pour lui demander la permission de devenir un bhikshu. Le Bouddha ordonna à Ānanda d'administrer la tonsure et équiper l'homme avec les robes du Dharma. Lorsque ce brahmane s'éveilla de son ivresse, il fut surpris et étonné d'être tout d'un coup devenu un bhikshu, après quoi il se mit à fuir immédiatement.

Les autres bhikshus ensuite demandèrent au Bouddha, "Pourquoi le Bouddha a t-il permis à ce brahmane ivre de devenir un bhikshu ?"

Le Bouddha répondit : "Même à travers des éons innombrables, ce brahmane n'a jamais pensé à quitter la vie à domicile. Maintenant, à cause de son ivresse, il a brièvement généré l'intention fébrile de le faire. En raison de cette circonstance causale, il sera plus tard en mesure de quitter la vie à domicile et gagner la Voie."


♦ Conditions spécifiques


Elle pourra avoir lieu chaque année et sur une durée totale maximale de 17 jours. Mais, toute personne pourra écourter sa retraite avec un minimum conseillé de 8 jours. Par exemple, si la retraite est prévue du 01 au 17 Août, elle pourra être présente du 01 au 09 Août ou du 09 Août au 17 Août. Toutefois, plus la présence est longue et plus les bénéfices sont grands car il est dit que passer 1 jour de retraite en vie monastique équivaut à 3 ans de pratique sérieuse dans la vie ordinaire.


Ainsi, afin de favoriser la vie monastique ou permettre d’en faire l’expérience, il nous est possible d’organiser une retraite dite Sramanera-Sramanerika « pour les français » au cours de laquelle chaque participant(e) pourra temporairement prendre 10 vœux du moine ou de la nonne partiellement ordonné(e).

Principalement destinée aux anciens-anciennes de nos I-R-M-As afin d’approfondir l’étude et la pratique, elle pourra être ouverte à toute personne novice désirant sérieusement s’immerger dans la voie du Bouddha.   


♦ Dates passées


S-R-A-L-I : 12 au 20 Août 2012 à l’occasion de la tournée des reliques (voir fiche spéciale rétrospective)

S-R-A-L-II : 01 au 17 Août 2013 (information non ouvertement diffusée)


♦ Dates futures


S-R-A-L-III prévue :  

01 au 09 Avril 2017 inclus


 ♦ Inscription


Il est vivement conseillé de s’inscrire sur la liste de diffusion du site Amitabha Terre Pure en page d’accueil afin de rester informé(e) à ce sujet et s’inscrire en temps utile.

Les seules personnes responsables de cette retraite sont : Vénérable Thich Tri Thuyen & Minh-Tho (0676777497).


Un nombre minimum d’adeptes est requis. Si vous êtes certain(ne) de vouloir la faire un jour en ayant peu de contraintes, veuillez vous signaler ici :  




                                                                                                 ~ Diệu Linh et la cloche - Août 2013 ~


Amitabha Terre Pure - Dharma Diffusion

Contact Retraite Amitabha Terre Pure