Activités I-R-M-As & Retraites Spéciales

De Minh Duc/Guillaume

Mandala Minh Duc - Amitabha Terre Pure

L’Initiation Retraite Mahayana Amitabha du 26 Octobre au 02 Novembre 2008 s’est terminée de façon très satisfaisante et réjouissante, tant pour l’organisation que pour les participants.

Le programme au départ déjà intensif, a été légèrement modifié au cours de cette retraite pour s’enrichir de façon surprenante au delà de toute attente et espoir, sans doute sous l’effet conjugué de la maturation des très bons karmas des retraitants.


Trois moments marquants, très forts et sources de joie sont à souligner à ce sujet :


- Lors de la cérémonie de repentir devant les Bouddhas des Dix Directions, une ferveur intense s’est dégagée dans la salle principale ; tous les pratiquants ne faisaient qu’un et l’atmosphère était incroyable.

- Lors de la cérémonie de prise de refuge,  présidée par Vénérable Thich Tri Thuyen, environ la moitié des retraitants ont pris refuge en les Trois Joyaux, pour établir une fondation ferme et indispensable sur la Voie de l’ Éveil., et bien sûr le bien des êtres.

- La journée d’enseignements tibétains conclue par la récitation de grands mantras dont celui de Tchenrezi : Om Mani Padmé Houng. Merci à Geshé La Thubten


Les participant(e)s dont certains témoignages et conseils ou suggestions seront mis en ligne progressivement, ont tous et toutes été formidables sur le plan du respect et de l’engagement personnel et collectif au cours de cette semaine qui s’est déroulée hors de l’activité mondaine ordinaire dans une impression de vive allure et consacrée uniquement au Dharma du Grand Véhicule. La grande majorité d’entre eux est arrivée après avoir parcouru une grande distance, déterminée à être présente.


Finalement, au regard des impressions laissées, nous pouvons adresser ces quelques points conseils importants aux futurs prétendants :


-  Il est absolument nécessaire d’avoir un esprit ouvert et une forte motivation et du courage, pour découvrir et/ou approfondir  le Bouddhisme. Et ce, que l’on soit débutant(e) ou confirmé(e).

-  Il est très utile de se préparer à l’avance,  sur le plan physique et mental, afin de pouvoir suivre correctement la retraite.

-  Il faut s’attendre à vivre des moments  un peu difficiles, tant au niveau  mental et physique que de la compréhension du Dharma  et des efforts personnels à fournir  pour s’en imprégner dans un cadre particulier détaché de la vie ordinaire.


*******

♦ La seconde Initiation Retraite Mahayana Amitabha II a eu lieu du 11 au 19 Avril 2009.


Il est enseigné par le Bouddha que rien n’arrive sans causes et conditions. L’être sensible est assujetti à son karma et de ce fait, ne jouit pas d’une totale liberté.

Cette vérité fut illustrée par le désistement de plusieurs aspirants qui ont été victimes de leurs obstructions karmiques (maladie, accident, croyance erronée, etc...) au cours des tous derniers jours qui ont précédé le commencement de cette retraite. Cela signifie que la simple volonté ne suffit pas pour pouvoir rencontrer le Dharma authentique. Il faut avoir accumulé d’énormes vertus pour le rencontrer en un lieu qui lui est dédié comme celui de Tung-Lam. Même si cela a désolé de façon passagère l’organisation, la motivation de propager le Dharma authentique lui reste et restera intacte.  


Les personnes aux grands mérites qui ont pu être présentes, se sont montrées exemplaires sur le plan de la discipline et du Don-Générosité pour soigner deux chats du centre très mal en point. Le groupe formé et restreint était composé de personnes touchées d’une façon ou d’une autre par la souffrance, venues en tant que débutantes dans le Bouddhisme.


Par comparaison avec la première Initiation Retraite Mahayana Amitabha I, elles ont pu bénéficier d’une plus grande richesse concernant les enseignements donnés principalement par le Vénérable Thay Thich Tri Thuyen ainsi que ceux de Gueshé Thubten Khedroup, revenu sur invitation une seconde fois pour initier au véhicule tibétain. Le temps dédié à la méditation du calme mental fut réduit à des sessions très courtes de 5 à 20 minutes. Lors des cérémonies, chaque personne a montré une belle patience et pour les séances de pratiques, l’effort physique nécessaire fut globalement fourni. Le calendrier n’incluait pas un jour de repentir contrairement à la première retraite. Toutefois, le repentir était effectué à chaque prosternation en soirée devant le Bouddha Amitabha. La pratique de libération d’animaux n’a pu être menée sur les lieux et sera reportée au Vietnam.

La séance de mandalas nature a permis encore cette fois aux retraitants de s’exprimer sur leur ressenti de la retraite et a donné forme à de belles oeuvres.

Les retraitants se sont bien investis dans les travaux d’entretien des lieux (jardinage, entretien de la salle de cérémonie…)

La retraite a paru dense (mentalement et physiquement) aux yeux de certains retraitants débutants mais ceux-ci ont fourni tous les efforts qu’ils pouvaient pour suivre les activités.

Et finalement, elle fut couronnée de façon solennelle par une cérémonie de prise de refuge en les Trois Joyaux de cinq participants : Sandra, Bernadette, Lydia, Orlane et Benjamin.   


Nous espérons que cette semaine donna à chacun l’envie d’approfondir le Dharma et de s’engager dans une pratique régulière, afin que chacun puisse développer sa Foi en le Bouddha et parcourt le chemin vers l’ Éveil.


*******

♦ Compte-rendu de l’IRMA III  : Parole d’un des deux uniques nouveaux retraitants motivés ayant pris refuge auprès du haut responsable de la Congrégation Linh-Son et très méritant :


Ce récit, retrace quelques peu mes 9 jours passés au monastère, près de Limoges. J’espère qu’il pourra éclairer des personnes encore indécises, voire septiques en rapportant mon vécu, sachant que les émotions ne peuvent être retransmises.

Je suis arrivé le 8 août dernier dans un endroit retiré, calme, à l’abri de toutes distractions inutiles, pensées futiles … Le cadre est idéal non pas pour faire bronzette, mais se retrouver avec soi-même, faire le point, apprendre à se connaître et préparer son avenir qui est loin devant et si proche à la fois.

L’apprentissage est intense mais nécessaire sachant que la doctrine de Bouddha est infinie et que nous n’aurons pas assez d’une vie pour l’apprendre, mais rien n’est perdu, il faut persévérer. Le mieux est d’enregistrer et faire le point plus tard, arrivé à la maison. Et puis, si questions il y a, il y a toujours possibilité de joindre des personnes disponibles et compétentes ou d’aller à la pagode chercher les réponses.

Tous les matins, à 5h30, la sonnerie nous rappelait le début d’une nouvelle journée.

Nos repas végétariens, copieux, équilibrés, variés, succulents et surtout bien cuisinés par des nonnes, étaient pris à heures régulières.

En début d’après midi, une pause d’une heure ou une heure trente était accordée, chacun pouvait occuper son temps libre à sa guise, lire, faire quelques petits travaux, se promener ou ‘siester’.

Rien à redire sur l’organisation, tout est vraiment bien réglé, il n’y a pas de temps pour l’ennui, entre les cérémonies journalières, le taï chi, les instructions, les informations et petites histoires suivi d’une traduction en français et très bien détaillées par un des organisateurs ou une nonne. Tout le monde est serviable, respectueux de tous les êtres ainsi que de l’environnement.

A un moment de notre vie, nous sommes tous amenés à nous poser ces questions :

D’où venons-nous ?

Pourquoi sommes-nous sur cette terre ?

Et où allons-nous ?

Toutes les réponses à ces questions et bien d’autres encore sont ici, dans l’enseignement.

Depuis mon retour dans ce monde de souffrances que nous avons créé et que nous entretenons, j’essaie d’avoir le moins de pensées négatives, de prendre la vie avec philosophie, d’être le plus sociable possible, le plus juste de par mon comportement et de multiplier mes bonnes actions.

Je souhaite que tout le monde, bouddhiste ou non, connaisse la sérénité en découvrant et suivant la voie juste.

A savoir, que pendant cette retraite, chacun reste libre de ses opinions, que rien ne lui est imposé et qu’il peut repartir comme il est venu, ou presque, car il aura acquis un enrichissement personnel qu’il ne peut trouver dans les livres ou sur le net.

Sans les énumérer, je remercie toutes les personnes, ordonnées ou non, sans exception, dont j’ai fait connaissance et qui m’ont guidé et éclairé durant cet agréable séjour, une pensée particulière à mon compagnon de voyage, de chambrée, de promenades et de pauses café (Frédérico).

Je reviendrai dès que possible et qui sait, quand je n’aurai plus d’attachements, peut-être que je prendrai un aller simple.

Conclusion :

« Nous vivons notre passé, et préparons notre avenir »  Namo A Di Dà Phât // Minh Phap »


*******

♦ Compte-rendu de l’Initiation Retraite Mahayana Amitabha IV :


Cette quatrième retraite vient de se terminer. Comme à chaque retraite nous avons encore pu constater plusieurs désistements juste avant le commencement de la retraite…signe que même si l’on veut se rendre en un tel endroit, notre karma ne nous le permet pas toujours…

Nous avons eu la joie d’accueillir cinq participants aux grands mérites lors de cette retraite. Toutes les classes d’âges étaient représentées, de 17 à 68 ans ! Les participants ont fait preuve d’un grand sérieux, d’une grande motivation, de curiosité et d’une écoute très attentive. Leur nombre assez réduit a permis des échanges riches et approfondis, permettant d’élucider de nombreuses questions. La variété des âges a permis également d’enrichir ces discussions. Quatre d’entre eux ont finalement pris refuge en les Trois Joyaux : Émilie (Dieu Am), Guillaume (Minh Duc), Hervé (Minh Thien) et Jean-Philippe (Minh Nguyen).

L’un des retraitants a malheureusement abandonné la retraite suite à une émegence de mauvais karmas en son esprit juste avant la prise de refuge. Il avait pourtant émis la volonté de prendre refuge. Nous espérons de tout cœur qu’il puisse pénètrer la profondeur du Dharma et réaliser sa valeur inestimable.

Choses nouvelles, il a été demandé aux retraitants de faire de petits travaux de réflexion :


- sur un sutra particulier, commenter des versets préalablement choisis par les retraitants

- le Vénérable Thich Tri Thuyen a demandé à chacun, après ses enseignements sur la Terre Pure, d’exposer en 15 minutes ce qu’il connaissait de la méthode Terre Pure. Un bon moyen de s’approprier le Dharma !

- Un questionnaire de fin de retraite a permis de récapituler les informations essentielles à retenir de cette retraite, et les retraitants s’en sont très bien sortis !

Mais comme le Dharma possède une profondeur insondable, une semaine ne suffit pas, l’étude personnelle, l’analyse et la pratique doivent maintenant permettre à chacun d’avancer à son rythme sur le chemin du Grand Eveil du Bouddha. Nous espérons revoir très nos chers ami(e)s de la Sangha !


Namo A Di Da Phat ! Namo Amitabha Bouddha !


*******

Compte-rendu de l’Initiation Retraite Mahayana Amitabha V et VI


L’IRMA-V était sous la marque de l’étude intensive  dont les préceptes du Bodhisattva et le retour d’anciens comme Minh Son. A cette occasion, un ancien retraitant Minh Phap a pris les voeux de Bodhisattva, lesquels marquent un avancement sur la Voie de l’ Éveil.  La présence de Jean-Paul, qui était venu par simple curiosité, a apporté de la fraîcheur et de la gaieté, et démontre que l’on peux suivre une retraite intensive même lorsque l’on n’a pas de bases solides dans le bouddhisme.


En ce qui concerne l’IRMA-VI, nous regrettons la présence passagère de deux participantes, indisciplinées, non respectueuses des personnes et du lieu, qui n’avaient pas les pré-requis indispensables pour suivre une retraite authentique.  Cela confirme bel et bien que le lieu de nos IRMAs est un lieu saint et accessible qu’aux personnes ayant de grands mérites. Si l’on manque de sérieux, alors les protecteurs du Dharma agiront de sorte que les personnes concernées et dérangeantes quittent le lieu par elles mêmes.  Tel fut le cas. Mis à part  ce fait triste, le reste des participants fut exemplaire en tout point. Cette IRMA-VI fut axée sur la pratique de visualisation de diverses déités et l’étude était encore dense avec une première approche du Sutra d’Avalokiteshvara qui sans doute se poursuivra dans l’avenir. Comme lors de nos IRMAs précédentes, une cérémonie de prise de refuge a conclu la retraite et nous félicitons Dieu Thien/Laurence et Jean-Yves/Minh Tang.


*******  

Compte-rendu de l’Initiation Retraite Mahayana Amitabha VII  du 21 Avril au 01 Mai 2012


L'Initiation Retraite Mahayana Amitabha VII qui s'est déroulée de façon inhabituelle dans le froid et sous une pluie automnale incessante en Avril, vient de s'achever sous un dernier jour auspicieux très ensoleillé.

Le programme très fourni et adapté, basé tant sur l'étude que la pratique, a pu être mené presque entièrement dans sa totalité. Les deux voies de la Terre Pure et de la Méditation, associées à la celle du Vajrayana ont formé la structure du Grand Véhicule de cette retraite. Initiation et Approfondissement furent envisagés de pair selon les sujets du Dharma abordés d'une manière aussi complète que possible, même si cela ne fut pas toujours exhaustif par manque de temps.

Comparée aux précédentes, cette retraite fut plus longue en durée et donc plus éprouvante physiquement pour les participant(e) s qui ont démontré bien des qualités (nous omettrons les quelques bavardages futiles et enfantins) : abnégation, courage, endurance, persévérance, concorde, patience, gentillesse, dévouement, respect, etc. Leurs mérites et vertus des vies passées ont mûri et leur ont permis d'être présents et réunis en un lieu excellent.  

De par leurs profils hétérogènes et parfois novices, leurs états d'esprit différents selon le degré de motivation, d'ouverture et d'aspiration, nous savons pertinemment que ce qui fut enseigné ne sera pas retenu et saisi entièrement. Le manque de foi des uns et la force des habitudes des autres, contribuent à ce défaut de mémorisation et d'intégration spirituelle qui prendra du temps. Ceci implique de retenir qu'une retraite bouddhiste n'est jamais suffisante, que ce qui a été entendu doit être entendu autant de fois que possible pour laisser des traces indélébiles en l'esprit agité par bien des souffrances et des vues erronées entretenues depuis la nuit des temps. Une retraite devrait être suivie d'une autre retraite régulièrement tout au long de la vie pour approfondir, changer, transformer l'esprit, réaliser, et aider autrui jusqu'à l'Éveil Complet. Ce serait une erreur de croire qu'avoir participé à une IRMA suffit et que tout a déjà été vu ou entendu !  La Voie du Milieu est difficile à voir et maintenir.

Un travail de digestion personnel devrait suivre cette retraite et un engagement ferme sur la Voie de l'Éveil être maintenu grâce à des amis de bien pour l'entraide, aux enseignements authentiques sans mixtion avec d'autres doctrines, pour goûter et toujours savourer les délices exclusifs des Trois Joyaux. Rencontrer le précieux Dharma demande bien des mérites et vertus. Une fois ce fait acquis, l'abandonner serait la plus grande des folies. La force des mauvais karmas est très grande. Que les retraitant(e) s puissent développer la plus grande fermeté en méditant la mort et l'impermanence pour les surmonter et rester à jamais sur le radeau qui mène à l'autre rive de la Grande Libération !     

Quoi qu'il en soit, l'important est que chacun, chacune, ait pu tirer un quelconque bénéfice lors de cette retraite. Nous n'en doutons pas un instant. Et cela est suffisant pour que nous éprouvions une satisfaction mesurée et encourager notre équipe à œuvrer inlassablement dans le sens de la propagation du Dharma authentique pour le bien des êtres.

Enfin, nous tenons à souligner avec joie, qu'encore une fois, cette IRMA-VII s'est conclue par une cérémonie de prise de refuge en les Trois Joyaux de VII retraitant(e) s bien ou nouvellement engagés sur la Voie du Bouddha : Diệu Ðịnh (Précieux Samadhi) ou Danièle, Diệu Huệ (Précieuse Sagesse) ou Marie, Diệu Niệm (Précieuse ou Rayonnante Invocation) ou Sylvie, Diệu Cãn (Précieuse ou Rayonnante Base fondamentale) ou Thémy, Diệu Lực (Précieuse ou Rayonnante Puissance) ou Christine, Diệu Vân (Précieux ou Rayonnant Nuage) ou Germaine, Minh Tín (Foi Lumineuse) ou Rémi.

Les noms dharmiques attribués par le Vénérable Thich Tri Thuyen, concordent très bien dans leur signification multiple respective aux tempéraments de ces retraitant(e) s ! Le hasard n'existe pas dans le Dharma.


La vie est précieuse. Un jour à pratiquer le Dharma vaut mieux que cent années de vie mondaine. Ne gâchez pas votre temps dans des futilités. Donnez-lui un vrai sens ! Vivement la prochaine IRMA-VIII !   


*******

Compte-Rendu Retraite Spéciale Sramanera/Sramanerika du 11 au 20 Août 2012 d’un clic ici......

Compte-Rendu IRMA-VIII qui a eu lieu du 01 au 16 Mai 2013…


Les participants étaient d'horizons et d'âges différents, de la vingtaine à soixante-dizaine (Richard ou Minh Đạt de 71 ans), d'origine vietnamienne, belge, russe… et de niveaux différents. Certains débutaient, d'autres connaissaient déjà le bouddhisme vietnamien de par la tradition familiale ou le pratiquaient déjà mais souhaitaient l'approfondir et se tourner vers une Sangha.

Une très bonne entente régnait entre les différents participants. Beaucoup d'enthousiasme pour l'étude, d'écoute, de questions et de volonté, malgré la fatigue et des cernes au bout de sept jours et inévitablement les douleurs physiques.

Le programme prévoyait davantage de pratiques du Vajrayana avec visualisation de déité. Cependant, avec la fatigue ou la torpeur pour certains, il a été souvent difficile de mener à bien ces exercices…Mais après tout, il s'agissait d'une initiation ! Voulant profiter un maximum du précieux temps libre de cette retraite hors de la vie mondaine, ils en oubliaient de se reposer et se livraient à toute tâche ! Les plus forts physiquement ont pu aider aux travaux pour la future construction de studios. Ceci est aussi une pratique du don qui apporte de bons mérites !

Avec joie, nous avons assisté à la prise de refuge anticipée en milieu de retraite de quatre participants : Julia ou Diệu Tiên (Merveilleuse Reine Céleste), Mélanie ou Diệu Linh (Merveilleux Miracle), Constantin ou Minh Vương (Lumineux Roi) et Alexandre ou Huệ Phước (Mérite Sagesse) qui a souhaité gardé son nom dharmique reçu à l'âge de 4 ans. Cela devient maintenant une "tradition" pour nos IRMAs que de proposer des prises de refuge après des explications détaillées. Ceci est rare ailleurs. Ils ont pu ensuite participer à une cérémonie de repentir et à peine la prise de préceptes effectuées, à une cérémonie de rappel des préceptes !

Il est vrai que dix jours bien remplis paraissent longs et que beaucoup d'instructions seront à digérer après la retraite. Tout n'est certainement pas retenu (le test de fin de retraite en témoigne !) mais nous espérons que cette retraite a donné les bases et l'élan pour continuer toujours sur la Voie Précieuse (si difficile à rencontrer) tracée par le Bouddha et surtout de garder en le coeur la Voie Particulière de la Terre Pure surtout si la libération est souhaitée dès la fin de cette vie.

Un fort souhait leur est adressé : de toujours avoir la pensée au Bouddha jusqu'à leur dernier souffle !


*******

Compte-Rendu IRMA-IX qui a eu lieu du 16 au 26 Avril 2014…


L'IRMA-IX vient de se terminer. Et comme depuis 2008, chaque retraite qui passe ne ressemble à aucune autre. Le nombre de participants toujours fluctuant et limité, reflète cette période de déclin du Dharma et une forme de sélection karmique incontrôlable. Le profil des participants, toujours varié, oscille entre celui du simple curieux qui veut découvrir le bouddhisme et celui qui est mûr pour s'engager pleinement sur la Voie. Aussi, il arrive, comme ce fut le cas cette fois-ci, que des personnes se retrouvent sur le lieu, non pas parce qu'elles avaient vraiment envie de s'engager sur la Voie du Bouddha, mais de par des causes karmiques insoupçonnées et disons-le, incroyables.

Imaginez cette jeune personne qui s'est faite inscrire par sa propre mère à cette retraite, sans quasiment rien connaître du bouddhisme, l'esprit torturé par les émotions négatives au point de dégoûter son entourage, presqu'à la manière du "mauvais petit gamin irrespectueux voir insolent" égaré et forcé à rejoindre un lieu saint. Un vrai mystère de vertu des vies passées qui a mûri de façon occasionnelle et l'a propulsé ici en la Terre Pure. Avec elle, des attitudes enfantines parachutées pour une durée de 10 jours intenses, qu'il a fallu canaliser tant bien que mal avec compassion sévère….

Nous passerons les détails d'une apparition furtive et soulignerons dans un autre registre, le retour inespéré d'un ancien retraitant de l'IRMA-VII nommé Pascal, non des moindres à discipliner, lequel a finalement pris refuge sous le nom de Minh Ngôn, après avoir réfléchi et s'y être préparé durant 2 ans tout en échappant à la survenue imprévisible de la mort. Du chemin lui reste à parcourir et sa prise de 5 préceptes est un grand moyen de canaliser la confusion de son esprit et ses maux de la parole. Cette surprise, tout comme d'autres passées, provient souvent de personnes n'ayant pas pu ou eu le temps de s'imprégner de la richesse et de l'intensité du contenu de nos retraites sans égale. Il n'est jamais répétitif de mettre en garde tous les futurs aspirants à nos retraites, sur la nécessité absolue de mûrir très en amont leur motivation pour la Voie du Bouddha. Dire que l'on vient parce que l'on sent un attrait pour la "philosophie" bouddhiste est insuffisant. Le ressenti est illusoire et trompeur, l'endoctrinement religieux une jungle. La foi ne repose pas sur du ressenti. Venir en retraite bouddhiste a un sens, et on ne devrait pas venir rechercher uniquement des remèdes superficiels, un peu comme en allant en consultation dans un cabinet médical. Nos IRMAs proposent les remèdes définitifs enseignés par le Bouddha. Ni plus, ni moins. Pouvoir les accepter, les assimiler et les réaliser ne dépend pas que de la simple volonté ou d'une présence sur le lieu. S'associer aux personnes de bien dans le Dharma est incontournable pour entretenir et faire mûrir les vertus dans une pratique engagée et sincère…

Bref, la diversité des personnes nouvelles, difficiles à dompter, n'enlève rien à la tâche engagée d'honorer le Bouddha en propageant sa parole pleine de sagesse authentique encore et encore. Il s'agit d'une œuvre de l'être d'éveil et celle-ci ne peut prendre fin.  


Le 06/05/2014


*******

Compte-Rendu IRMA-X qui a eu lieu du 08 au 17 Mai 2015…


Dès que le temps ou l'occasion le permet, plutôt que de consacrer une partie de sa vie au précieux Dharma, l'ignorant ou l'insouciant préfère gâcher sa vie dans des activités insensées. Le manque de motivation juste est criant, surtout des personnes qui nous écrivent vouloir apprendre le Dharma et en réalité ne font qu'agir dans le vide. Hélas, le Dharma authentique est si difficile à rencontrer !


Tout de même, nous avons eu la joie d'accueillir un groupe restreint de personnes déterminées et sélectionnées par la loi karmique (car il y a toujours des personnes empêchées de participer) , et à notre grande bonne surprise, toutes ayant adopté le régime végétarien ou végétalien avec le souci de préserver et développer un esprit de compassion envers tous les êtres sensibles.


Malgré quelques inquiétudes au début ou tensions intérieures, chacune a réussi à bien suivre la retraite "dense" sans problème au point de regretter ou d'être triste de devoir partir à la fin. Elles étaient sérieuses, motivées et respectueuses. Le temps libre était souvent consacré à la marche (peut-être pour faciliter une bonne digestion de bons repas copieux et dégourdir des jambes très sollicitées). Les enseignements condensés ont été progressifs autant que possible et ont traité de l'essentiel en insistant toujours plus sur la nécessité d'un engagement fort pour ne pas abandonner le précieux Dharma et devenir un pratiquant disciple authentique du Bouddha. Elles ont notamment pu accéder à la rare méthode Terre Pure de libération en une vie et sont parties, semble-t-il, résolues à la pratiquer. En tout cas, nous les encourageons fortement à ne jamais oublier le nom du Bouddha de Lumière et de Longévité Infinie…


Comme toujours, nos retraites ont fini dans un premier temps par un questionnaire, cette fois-ci oral, dont les notes allaient de 12 à 17,5/20 pour Patricia qui avait révisé la nuit précédente ; et par une cérémonie de prise de refuge. Nous félicitons ainsi les nouveaux adeptes du Bouddha aux noms dharmiques spécifiques que sont : Patricia / Diệu Quý (Merveilleuse Précieuse), Louis / Minh Phú (Richesse Lumineuse), Nadine / Diệu Môn (Merveilleuse Porte ou Méthode) et Claudine / Diệu Lâm (Merveilleuse Arrivée).


De la part de la Sangha, ils ont reçu en cadeau une grande belle statue du Bouddha Amitabha, un mala et un poster comme résultat de leurs grands mérites ! Cela n'était jamais arrivé au cours des retraites précédentes. Puissent-ils rester fidèles au Bouddha et honorer les Trois Joyaux sans jamais manquer à leur engagement !


Si les connexions karmiques le permettent, nous les reverrons pour d'autres retraites ou pèlerinages…


18/05/2015


*******

Compte-Rendu IRMA-XI qui a eu lieu du 11 au 19 Avril 2016 (jours inclus)…


L'IRMA-XI de 2016 vient de se terminer.


À cette occasion, le centre a eu la joie d'accueillir un groupe majoritairement masculin de personnes motivées, lesquelles ont pu se rendre au lieu de retraite sans obstacle karmique (car il y a toujours des personnes empêchées de participer de façon parfois inimaginable), et dont le profil global était plutôt novice.


La "densité" de la retraite – une initiation-immersion comme souvent – a quelque peu saturé l'esprit des retraitants novices mais chacun-chacune a persévéré sans se décourager et trop se fatiguer grâce notamment à une alimentation végétarienne toujours très bonne. Si les questions posées pouvaient être nombreuses, elles ont naturellement fini par s'estomper. Un travail sérieux de digestion devra être effectué en post-retraite…et refaire ce genre de retraite n'est jamais déconseillé quand les fondamentaux ne sont pas suffisamment acquis. À bon entendeur !


Les enseignements adaptés et variés, dont certains sujets n’ont pas été traités entièrement ou traités que partiellement, ont été transmis en recherchant une progression cohérente autant que possible. En particulier, le sujet essentiel du Maître-Disciple a été abordé pour la première fois suite aux constats affligeants de l'évolution d'ancien(ne)s retraitant(e)s qui manquent cruellement de stabilité d'esprit et divaguent ça et là. Le programme a culminé avec la Porte de la Terre Pure du Bouddha Amitabha, la méthode de libération en une vie, la plus "simple" et accessible aux êtres puérils de cette période de déclin du Dharma. Si donc un seul mot devrait être retenu, ce serait sans aucun doute "Amitabha".  


Pour la première fois, a été testée avec succès la participation à distance via skype aux enseignements de soirée. Cette "nouveauté" sera intégrée aux prochaines IRMAs et proposée sous conditions (impossibilité réelle d'être sur place, etc.) aux personnes intéressées.


Comme toujours, une cérémonie de prise de refuge avec prise de préceptes est proposée lors des IRMAs. Et cette année, nous ne dérogeons pas à cet ‘événement’.


Il est dit dans le Sūtra La Lampe de la Lune :


'Si, avec un esprit empli de dévotion, on fait des offrandes d'ombrelles, drapeaux, lignes de lumières, nourriture, et boisson à autant de milliards de Bouddhas qu'il y a de grains de sable dans la Rivière Gange pendant des dizaines de millions d'éons, le mérite de cela ne peut aucunement être comparé avec celui d'une personne qui garde seulement un seul précepte même pour juste un jour au moment où le saint Dharma, l'enseignement de Celui Allé en Félicité, est en train de périr.'


Nous félicitons donc les nouveaux et réaffirmés adeptes masculins du Bouddha aux noms dharmiques spécifiques que sont :  


- Alain / Minh Bảo, l'amoureux du Vietnam et sans doute un très bon fidèle ;

- Bertrand / Minh Nghĩa (Sens ou Vérité Lumineuse), l'amusant 'maître' des jeux de mots toujours ponctuel et jamais 'fatigué' ;    

- Philippe / Minh Chơn (Reconnaissance Lumineuse) le doux et sympathique 'rescapé' qui a arraché la note de 08,75 / 20 au questionnaire de fin de retraite. Que les moustiques tigres et les rats le laissent tranquille !


(Les trois possèdent maintenant des magnifiques statues dorées du Bouddha Śākyamuni et/ou d’Avalokiteśvara)


Quand aux retraitant(e)s qui n'ont pas franchi le pas, ils ont été invité(e)s à mener une étude et réflexion sérieuse afin de donner un sens véritable à leur vie et s’attaquer à l’ennemi qu’est l’ego, sous peine de devoir encore tournoyer sans fin dans le cycle des naissances et des morts. Attendre d’être bien dans sa tête pour se tourner vers autrui est raisonner de façon enfantin…


Bref, quoi qu'il en soit, puissent-ils tous être guidés par la Lumière des Trois Joyaux ! La joie, même ordinaire, sera toujours présente pour les recevoir à nouveau.


Rendez-vous est donné en 2017 pour l'IRMA-XII à ceux et celles qui ont suffisamment de mérites et vertus, et se préoccupent réellement de leur mort inévitable !  


20/04/2016


*******

♦ Compte-Rendu IRMA-XII qui a eu lieu du 01 au 09 Avril 2017 (jours inclus)…


L'IRMA-XII vient de se terminer et pour la première fois (non la dernière), elle fut conjointe avec la SRAL-III (Śrāmaṇera-Śrāmaṇerika Retraite Amitābha Linh-Son). Cela signifie que les participant(e)s avaient l'occasion – et non l'obligation – de prendre temporairement huit à dix préceptes dont les cinq premiers essentiels sont ceux d'un(e) upāsaka (upāsikā). Nous ne soulignerons pas en détails ici le mérite très grand de maintenir dans un monastère qu'un seul précepte parfaitement pendant un jour et une nuit sous serment pris devant les Trois Joyaux.


À cette occasion, une seule "nouvelle personne" nommée Michel faisait partie d'une majorité d'ancien(ne)s. Ce qui sans doute fut porteur pour lui. Michel, peu bavard et posé, voix douce, a démontré un grand courage et une très bonne adaptation en suivant entièrement la retraite (chose rare pour une personne "novice"). Il n'a pas fait tomber les cheveux mais finalement a pris refuge en les Trois Joyaux. Son nouveau nom dharmique : Minh Trí (Esprit ou Clairvoyance Lumineux (se)). Son affinité avec la pratique Terre Pure selon la voie des sūtras se dessine sauf erreur et il est encouragé à progresser sur la Voie du Bouddha avec persévérance et toujours en recherchant l'authenticité. Son retour au centre un jour, s'il devait avoir lieu, ne sera pas une surprise.


Avec lui, on retiendra notamment avec joie la présence de ces adeptes "persévérant(e)s ou de confiance" dont on donnera brièvement le profil (afin d’éliminer au mieux la probable paresse ou indolence de certains-certaines déjà venu(e)s ici et disparu(e)s ensuite dans le mauvais flot karmique) :


- Patricia / Diệu Quý (Merveilleuse ou Lumineuse Précieuse) : elle a posé le premier pas au centre en 2015 et depuis, a accumulé trois grandes retraites et plusieurs courtes retraites, a pris formellement les préceptes de bodhisattva, a effectué un Pèlerinage en Inde-Népal 2016 mais manqué le dernier au Ladakh 2016 à cause d'un grave problème de santé qui l'a rendue silencieuse près d'un an. Elle souhaite avoir le profil d'Adepte Terre Pure Complète (sūtras et tantras). D'où sa prochaine retraite intensive visée : celle (très sélective) prévue au Népal pour Janvier-Février 2018. Elle est revenue heureusement en bonne santé, aime toujours marcher ou courir, les animaux bien sûr (le gros chat blanc malade a été emmené chez la vétérinaire pour être soigné), et porte maintenant une belle robe de cérémonie avec une poche. Elle n'a pas fait tomber ses cheveux toujours aussi bien bouclés et donc a restreint sa prise de préceptes à huit. Elle a sans doute bien retenu que la compassion doit aller de pair avec la sagesse pour éviter les extrêmes !... Humaine, courageuse, souriante et encourageante, elle est un exemple rare d’adepte sur laquelle on peut s'appuyer sur la Voie.


- Christophe / Q.T.Am : contrairement à ce que l'on voit habituellement, il est rentré d'abord en contact avec l'activité Amitabha Terre Pure via le Pèlerinage Inde-Népal de 2016 (à la suite duquel il a engagé la pratique du végétarisme). Sa présence à cette retraite fut un premier contact physique avec le centre Tung-Lam. Il a pu découvrir la bonne cuisine végétarienne (même s'il ne mangeait que des portions ou par à-coups selon les efforts nécessaires), et la pratique de la pleine conscience en faisant la vaisselle avec "rapidité". Déjà engagé depuis un certain temps sur la Voie (il fréquente régulièrement la pagode vietnamienne de Lyon où il a pris refuge), il s'est engagé dans une activité précieuse de soutien à la propagation du Dharma (livres, etc.). Sérieux, discipliné, réfléchi, son engagement touche aussi les deux voies (des sūtras et des tantras) concernant Amitābha. Il a franchi une étape et pris les préceptes de bodhisattva à l'occasion de cette retraite…Une autre valeur très sûre digne de confiance qui saura faire bon usage de ses deux sacs du Dharma et de son Thangka Terre Pure utilisé et béni à l’occasion du Stage de Phowa en 2014 !


- Marianne / Diệu Nghĩa (Sens Lumineux ou Rayonnant) : elle a participé à la dernière IRMA-XI, a suivi une courte retraite, et à cette dernière retraite a pris les huit préceptes de libération individuelle. Sa présence a été légèrement écourtée et donc elle a manqué la possibilité de prendre les préceptes de bodhisattva. Selon ses propos "J'apprends plus avec les retraites françaises qu'avec les retraites vietnamiennes", on peut deviner qu'elle reviendra encore avec sa persévérance. Sa pratique est basée sur la Terre Pure selon la voie des sūtras et parfois la voie de la méditation. Elle sait ce qu'est le devoir et le bienfait de supporter le monastère (notamment à la cuisine). On lui souhaite par ailleurs de pouvoir se dégager un jour pour accomplir le Pèlerinage en Inde-Népal sur les traces de Siddhārtha. Son retour au centre est fort probable et attendu. Elle a manqué d’être sur quelques photos.


- Alain / Minh Bảo : il a participé à la dernière IRMA-XI, a manqué une courte retraite pour cause de santé, et est revenu déterminé à prendre les 10 préceptes temporaires de śrāmaṇera. Son fort souhait s'est réalisé ! Il a aussi franchi un pas important en ayant pris les préceptes de bodhisattva. Sa pratique principale de la Terre Pure est selon la voie des sūtras. Il lui manque le Pèlerinage en Inde-Népal (peut-être que ce sera celui de 2019). Sa présence, sauf obstacle majeur, à la prochaine IRMA-XIII & SRAL-IV est déjà envisagée. Discipliné, peu loquace, grand fidèle qui vient souvent au centre Tung-Lam (aider quand il le faut) grâce à sa proximité relative, grand amateur du Vietnam qu'il a visité de nombreuses fois, il devrait toutefois participer ou encourager à la libération animale afin d’avoir une meilleure santé. Réciter le mantra du Bouddha de Médecine serait aussi une aide pour ce but. Il devra patienter pour son "Tee-Shirt Amitabha Terre Pure", mérité en échange de tous les crayons à papier qu’il a fournis aux autres retraitant(e)s  "mauvais(e)s élèves ".


- Konstantin / Minh-Vương (Lumineux Roi) : le plus ancien en terme temporel car il a posé le pied au centre Tung-Lam en 2013 ! Il a pu assister en grande partie au stage de phowa avec S.E. Ayang Rinpoché et est revenu quelques fois en l'espace de 4 ans de façon brève et incomplète à cause de fortes contraintes professionnelles. Et chaque fois qu'il est revenu, il a manifesté son art de poser d'innombrables questions – parfois pertinentes et avec force – car habituellement personne de son entourage ne peut lui répondre. La barrière de la langue reste un obstacle même après 20 ans d'existence en France. Il est plus porté par la Terre Pure selon la voie des sūtras que celle des tantras. Il a pris les huit préceptes temporairement et n'a pas pu prendre les 10 préceptes de śrāmaṇera sans parler des préceptes de bodhisattva. On espère qu'il pourra un jour suivre de façon COMPLÈTE une retraite et faire tomber ses cheveux déjà courts ! Il est aussi encouragé à intégrer progressivement le régime végétarien qui est indispensable pour prendre les préceptes de bodhisattva un jour…Il reste un exemple de fidélité même si ses présences sont courtes et envisagées à la dernière minute. Mieux vaut cela que rien du tout.


- Jean-Louis (Dawa…) : il a participé aux deux dernières courtes retraites et donc sa présence au centre est récente. Toutefois, son expérience dans le Dharma remonte à plusieurs années via le vajrayana. Il souhaite s'engager et se perfectionner dans la voie de la Terre Pure (sūtras et tantras). Il possède un super enregistreur qui lui permet de tout retenir et, sauf obstacle majeur, devrait faire partie du prochain Pèlerinage Bouddhiste IV Trek-Ladakh-Inde 2017. Ayant pris refuge, il a saisi l'occasion de prendre formellement les préceptes de bodhisattva. Il ne s'est pas senti encore prêt à faire tomber les cheveux de "crainte" de faire frissonner une personne dont on ne soulignera pas le profil ou le statut. N'est-ce pas ? Solide, persévérant, intéressé en tout sur le Dharma (faire sonner la grande cloche pour les défunts et les damnés avec compassion par exemple), il a aussi apprécié la bonne nourriture végétarienne dont le bon pain français avec excès ! Il espère pouvoir un jour recevoir des instructions essentielles sur le Sūtra de Kṣitigarbha (ce souhait est enregistré mais pour se réaliser nécessite des conditions dont une certaine demande). On soulignera qu'il avait déjà retenu une pratique importante d'accumulation de sagesse : dire "Excellent ! Excellent !" à l'écoute d'un orateur de la Doctrine.


- Lena : elle a aussi participé aux deux dernières courtes retraites et donc sa présence au centre est récente. Elle a pris les 10 préceptes temporaires de śrāmaṇerika et les préceptes de bodhisattva. Elle a un large vécu, personnel et dans le Dharma, qui a abouti à la rencontre de notre activité basée sur la Terre Pure. À son âge, avec une santé fragile, on ne saurait mieux la conseiller que de viser prioritairement la libération en Sukhāvatī et de cesser de papillonner ou picorer au risque d'alimenter la confusion en suivant "aveuglement" ce que peuvent dire d'autres personnes. Il est aussi nécessaire pour elle de garder à l'esprit son propre niveau de capacité et de ne pas envisager des engagements trop élevés à la légère et en vrac. Malgré un programme chargé, elle a pu avec courage et le sourire le suivre globalement. Elle envisage de demeurer un certain temps au centre (sa capacité d’adaptation sera rapidement testée) et donc il est fort probable de la rencontrer lors de prochaines retraites…


De ces adeptes peut se former un noyau solide pour faire rayonner le précieux Dharma de la Terre Pure. Pour cela, ils-elles devront s'engager sérieusement dans le triple entraînement et honorer leur engagement (s'il a était pris) dans la carrière de bodhisattva.


Au sujet du programme, nous en dirons seulement que quelques mots. Il a été bâti selon trois thèmes : Découverte de la Vie Monastique (Vinaya) – Carrière de Bodhisattva – Terre Pure. Les retraitant(e)s ne l'ont découvert (d'usage) que le premier jour. Bien qu'allégé en nombre de sujets pour cette retraite, il était quand même chargé et ce qui était prévu n'a pas été abordé entièrement. Il a manqué du temps pour approfondir encore le sujet de la Terre Pure selon la voie des sūtras, et bien sûr celui vaste de la carrière de bodhisattva.  Les adeptes ont aussi manqué le fameux questionnaire de fin de retraite…avec soulagement sans doute ! Mais les instructions données ont été parfois profondes et concises. Il importe de s'en imprégner et de savoir les mettre en application progressivement avant de revenir…


Bref. La fin d'une IRMA restera encore et toujours une fin sans fin dans le Dharma !


10/04/2017

*******

IRMA-XII & SRAL-III 2017 Amitabha Retraite

Détente de fin d’après-midi


La prochaine Initiation Retraite Mahayana Amitabha XIII est programmée pour 2018...


Vous pouvez déjà consulter en ligne le : • Formulaire Détaillé


À la grande joie de pouvoir vous rencontrer dans le futur.


Amitabha Terre Pure - Linh-Son - Dharma Diffusion


Les retraites passées : 26/10-02/11/2008 ; 11-19/04/2009 ; 08-16/08/2009 ; 27/02-07/03/2010 ; 23/10-01/11/2010 ; 16-25/04/2011 ; 21/04-01/05/2012 ; 01-11/05/2013 ; 16-26/04/2014 ; 08-17/05/2015 ; 11-19/04/2016.

L’IRMA-XII (01-09 Avril 2017) est terminée. Prochaine en 2018. Public visé : TOUTE PERSONNE MOTIVÉE !  

♦ Compte-Rendus - I-R-M-Amitabha Terre Pure