Activités I-R-M-As & Retraites Spéciales

***

Une histoire commentée par Nagarjuna


Aussi, bien que parmi ceux qui ont quitté la vie de maison, dans le Dharma du Bouddha il y a ceux qui enfreignent les préceptes et sombrent dans des offenses; lorsque la rétribution karmique correspondante a pris fin, ils réussissent alors à gagner la libération. Ceci est décrit dans le Sûtra Jâtaka de la Bhikshuni Utpalavarâ.


Quand le Bouddha demeurait encore dans le monde, cette bhikshuni gagna les six supra-connaissances et l'état d'Arhat. Elle entreprit la pratique d'aller dans les foyers de la noblesse, où elle faisait l'éloge en permanence de la tradition de quitter la vie familiale. Ce faisant, elle parla aux épouses et aux filles de la noblesse, en disant : "Mes sœurs, vous pourriez délaisser la vie familiale."

Les épouses et les filles de la noblesse répondirent : "Mais nous sommes jeunes et fortes. Nos visages et nos formes physiques sont complets et beaux. Il serait difficile de respecter les préceptes. Il pourrait arriver que nous brisions les préceptes."

La bhikshuni alors répondit, "Allez de l'avant et quittez la vie de maison, de toute façon. S'il arrive que vous finissiez par rompre les préceptes, alors qu'il en soit ainsi : Vous les briserez."

Elles répondirent, "Si nous rompons les préceptes, nous tomberons dans les enfers. Comment pourrait-il être concevable qu'ils puissent être rompus ?"

Elle répondit : "S'il arrive que vous finissiez par tomber dans les enfers, alors vous tomberez."

Les épouses et les filles de la noblesse se moquèrent, en disant : "Quand on tombe dans les enfers, on est obligé de subir des punitions. Comment pourrait-on alors même envisager une situation où l'on pourrait tomber ? "

Aussi, nous avons eu la joie particulière de retrouver un ancien retraitant-pèlerin «Minh Joël», qui a saisi l’occasion de prendre refuge en les Trois Joyaux de façon formelle et à un moment auspicieux. Son nom dharmique «Minh Thuần» ou «Lumineuse Harmonie» bien que difficile à prononcer correspond très bien à son profil.


Dorénavant, les anciens des IRMAs devraient savoir que d’autres retraites sramanera-sramanerika seront programmées chaque année . Qu’ils en prennent note sans négligence !


En savoir plus…►


Hommage aux Trois Joyaux !    

Reliques Bouddha Amitabha Terre Pure

Suite Tournée des Reliques >>>

▪ Compte-Rendu de la première - 12 au 20 Août 2012


Cette retraite spéciale - une première - de prise de préceptes temporaires de moine et nonne novice, au programme allégé par rapport à nos IRMAs et à l’occasion de la venue de tournée des reliques du Projet Maitreya, fut l’occasion d’accumuler de grands mérites et vertus pour les adeptes participants. Il est dit que les bienfaits d’un jour comme moine ou nonne équivaut aux mérites d’un an de pratique comme laïc.

Retraite Sramanera Amitabha 2012

"Quand j'avais fini de subir les représailles pour ces infractions, je gagnai la possibilité de rencontrer le Bouddha Sakyamuni et de délaisser encore la vie de maison, après quoi je pus acquérir les six super connaissances et le chemin de l'état d'Arhat.

Sur cette base, on devrait savoir que, si l'on quitte la vie de maison et prend ces préceptes, même si l'on peut être amené à briser les préceptes, on n'en est pas moins destiné à réussir à gagner le chemin de l'état d'Arhat comme résultat des circonstances causales associées au fait d'avoir pris ces préceptes en premier lieu.

"Toutefois, si l'on commet simplement des mauvaises actions, mais en l'absence de cette circonstance causale d'avoir pris les préceptes, alors on ne parviendra pas à gagner le chemin. Et c'est ainsi que je tombai dans les enfers de nombreuses vies antérieures, pour ensuite sortir des enfers et redevenir à nouveau une personne mauvaise, avant de retomber encore droit dans les enfers. En conséquence, je ne pus gagner quoique ce soit de valable comme résultat."


Maintenant, sur cette base, nous pouvons vérifier que, si l'on délaisse simplement la vie de maison et prend les préceptes, même si on peut finir par briser les préceptes, on réussira finalement à obtenir le fruit de la voie par la force de ces circonstances causales."

***

La bhikshuni répondit : "Je me souviens que dans une vie antérieure, je fus une actrice qui portait toutes sortes de costumes dans lesquels je jouais des scènes traditionnelles. Il y avait des moments où je portais les robes d'une bhikshuni pour jouer le rôle comme comédienne. Ce fut à cause de cette circonstance, qu'à l'époque du Bouddha Kâsyapa, je pus effectivement devenir une bhikshuni. Toutefois, compte tenu de ma naissance noble et de ma beauté, j'étais submergée par l'arrogance au point de briser les interdictions restrictives. En raison des infractions karmiques associées à la rupture des préceptes, je tombai dans les enfers pour y subir toutes sortes de punitions en guise de représailles.

Reliques Bouddha Amitabha Terre Pure Kasaya

Kasayas

♦ Sramanera-Sramanerika Retraites Amitabha Terre Pure